53 Logements Sociaux, Toulouse

Nom du project
53 logements sociaux à l’îlot 56, ZAC Andromède, Toulouse

Situation
Toulouse, France

Architecte/s

OAB (phase PC)

[...] architectes

Peñín Arquitectos



Collaborateurs

JRI (BET Structure)

BG Ingénieurs Conseils (BET Fluides)

Veritas (Bureau de contrôle)

SCBA (OPC)

Pôles (Paysage)



Maître d'ouvrage
Patrimoine SA Languedocienne

Date de projet
2013

Date de fin chantiers
2016

Budget
10.825.000€ H.T.

Surface
10.151 m2

Photographie
Joan Guillamat

Description

LE SITE

Le site se situe à l’extrémité Nord de la ZAC Andromède, près de l’aéroport de Toulouse et faisant face de son côté Ouest, au cours Barricou, axe naturel de la ZAC. A l’est la rue de Vignemale sert de transition avec l’échelle urbaine de la ville de Beauzelle et configure une parcelle allongée de 180x40m. Le projet se divise en deux tranches dont laquelle la première a été récemment livrée. Ce caractère mixte du paysage du nord-ouest toulousain invite à travailler sur une double échelle construite, répondant à la fois au grand paysage et à un aménagement plus urbain.

L’implantation de 4 plots en R+5 sur le Cours Barricou permet la mise en avant d’une transversalité est-ouest et ainsi un redécoupage du cœur  d’îlot en 4 sous-ensembles, tout en apportant une réponse à la vue lointaine offerte par l’étendue du cours. En complément une typologie de logements intermédiaires se positionne en alignement sur Vignemale venant ainsi intimiser les cœurs d’îlot, lieux de transition entre l’espace public et le privé tout en les orientant au sud ouest sur la vue privilégiée.

LES LOGEMENTS, D’ABORD

La simplicité des volumes proposés et leur implantation répond aux typologies variables et dynamiques et renforce le caractère de point initial/final de l’îlot 56.

L’implantation générale tend vers une optimisation des orientations solaires et des prospects. Ainsi les différentes volumétries, de par leur indépendance et leur distribution intérieure, cherchent à offrir le plus de qualités possibles à l’ensemble des logements majoritairement orientés au sud/sud-ouest et aux bonnes vues. Un travail de dématérialisation des volumes est réalisé sur la base de découpages, du traitement des angles, des couronnements, des rez de chaussée, de toutes leurs limites.

Les espaces non construits participent à cette simplicité, ils se structurent en placettes et en jardins accessibles directement de la rue et reliés entre eux par un axe piétonnier longitudinal.

SYSTÈME ET MATÉRIALITÉ

Le tramage des plans et des façades permet une construction rationnelle qui répond aussi aux différentes échelles. La trame structurelle et de serrurerie utilisée compose la vue lointaine, tandis que le reste de façade à base d’un simple revêtement continu, bâti un fond neutre et discret.

Ces modules, composés de cadres métalliques galvanisés et de coulissantes en aluminium, apportent souplesse et variété aux façades. La combinaison des modules permet de les associer en double hauteur d’étage. Le jeu qui s’établit entre éléments fixes, mobiles, pleins ou ajourés, avec de nombreux mécanismes d’unification des vides, ajoute à la dynamique générale des façades dans une lecture proche et lointaine.

UNE ARCHITECTURE DURABLE

La sobriété des intentions formelles se retrouve aussi dans la volonté affichée de travailler sur la compacité afin d’éviter au maximum les déperditions.

Les logements traversant généralisent les doubles orientations, permettant ainsi d’assurer une ventilation naturelle et un ensoleillement maximum. Un ensemble d’espaces tampons, type loggia, terrasse, jardin complètent le dispositif de filtre.

L’ensemble de ces dispositifs assure une attitude environnementale passive complétée par des systèmes actifs de gestion énergétique et un principe de récupération des eaux pluviales pour l’arrosage général du site, au travers des toitures végétalisées.

 

Une attention particulière a aussi été portée au traitement des espaces extérieurs et notamment à la disposition de grands éléments plantés dans les jardins permettant aux parties les plus ensoleillées de profiter d’une ventilation adiabatique et d’un masque lors des saisons les plus chaudes.  L’accent est mis sur les aménagements paysagers, de qualité et perennes. On retrouve ce soin aussi bien aux trois grands jardins de pleine terre qui intègrent les bassins de stockage des eaux pluviales, comme aux jardins privatifs, qui avec de petits arbres assurent un filtre solaire pour l’exposition ouest.




Infolegal
ESP ENG FRA